Posts tagged "france"
From this repo. The network contains almost 9,000 bill cosponsorships between 559 MPs of the ongoing 14th legislature. The size of the nodes represents the weighted degree (the number of ties) of each MP with his cosponsors. The ultra-central Socialist is, unsurprisingly, Bruno Le Roux, the majority leader.

From this repo. The network contains almost 9,000 bill cosponsorships between 559 MPs of the ongoing 14th legislature. The size of the nodes represents the weighted degree (the number of ties) of each MP with his cosponsors. The ultra-central Socialist is, unsurprisingly, Bruno Le Roux, the majority leader.

Legislative cosponsorships from this repo I just finished updating. The data are higher quality (removed a bit of noise, added MP details for session 12), the network plots are more flexible, and the centrality measures are now properly weighted.

The plotting function is ggnet, which should get a light update soon-ish to support additional layout parameters.

Legislative cosponsorships from this repo I just finished updating. The data are higher quality (removed a bit of noise, added MP details for session 12), the network plots are more flexible, and the centrality measures are now properly weighted.

The plotting function is ggnet, which should get a light update soon-ish to support additional layout parameters.

« Mon but n’était surtout pas de cacher ma démarche, mais au contraire de pousser le système de vote jusqu’à son absurdité pour qu’on prenne conscience de sa nature viciée, explique encore le saboteur volontaire. Mon but principal était de montrer que ces sondages ne valent rien. Pour sonder l’opinion, il y a des règles strictes. Il faut prendre un échantillon représentatif, et faire un vrai travail de sondeur. »
« Ce n’est pas le premier sondage en ligne que je fausse »
This might be of interest to a few readers: network plots with ggplot2  (via 339 députés sur Twitter | Polit’bistro : des politiques, du café — shameless plug)

This might be of interest to a few readers: network plots with ggplot2 (via 339 députés sur Twitter | Polit’bistro : des politiques, du café — shameless plug)

Someone has done his dataviz homework at LeMonde.fr.

Someone has done his dataviz homework at LeMonde.fr.

Nice graphs showing up more and more at LeMonde.fr, great tool and easy data retrieval too (Datawrapper).

Nice graphs showing up more and more at LeMonde.fr, great tool and easy data retrieval too (Datawrapper).

Inconnu du grand public, le Système national d’information interrégimes de l’assurance-maladie (Sniiram) contient des milliards d’informations sur les prescriptions de médicaments, les consultations médicales, les tarifs, etc. Or, depuis plusieurs années, il est au cœur d’un combat larvé sur l’accès à ces données particulièrement sensibles.

La bataille se jouait jusqu’ici en toute discrétion par le biais d’un lobbying auprès des parlementaires et des autorités sanitaires, mais aussi par des demandes déposées à la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) ou des recours devant la Commission d’accès aux documents administratifs. Elle est devenue publique avec le lancement, le 24 janvier, d’un manifeste intitulé “Liberté pour les données de santé” et lancé par l’UFC-Que choisir, 60millions de consommateurs, le CISS (associations de patients) et des entrepreneurs. Parmi les signataires, on trouve aussi des journalistes, des économistes, des épidémiologistes. Tous réclament de pouvoir exploiter à leur guise ces données, anonymisées, afin d’informer le public (analyse des dépassements d’honoraires…), d’effectuer des recherches sur le système de soin, ou à des fins commerciales.

Leur démarche s’appuie sur le mouvement de l’open-data, qui plaide pour l’accessibilité des données. Elle profite aussi du contexte de l’affaire des pilules, les défenseurs d’une avancée estimant que la hausse du nombre d’utilisateurs des bases permettrait de multiplier les chances qu’un lanceur d’alerte –telle Irène Frachon pour le Mediator – se penche sur tel ou tel médicament.

Bataille autour de l’accès aux données de santé
Le ministère de la santé ne pourra pas longtemps rester sourd à la demande de transparence sur les données de santé publique en France. La pétition lancée, jeudi 24 janvier, par des associations de consommateurs ou de défense des patients et déjà signée par des professeurs de médecine, des économistes ou des chercheurs pour réclamer la “libéralisation” de l’immense base d’informations collectées depuis des décennies par l’Assurance-maladie ne peut rester lettre morte.
Débattre d’urgence de l’accès aux données de santé
Évaluer la pauvreté est un exercice difficile et un sujet de controverses, opposant parfois les économistes. Cette observation à travers les chiffres est pourtant indispensable pour aider ceux qui se débattent dans les difficultés. Extrait du magazine du Secours populaire Convergence.
Observatoire des inégalités
A blog companion to a bunch of courses on quantitative methods.

twitter.com/politbistro

view archive



About

Software

Map